Advertisement


Société

1 juin 2004

Haut débit es-tu là ?

Étiquettes : , ,

L

a Guyane, colonie enclavée à tous égards. Pas de routes « nationales » dignes de ce nom après 400 ans de colonisation, une seule compagnie aérienne qui bloque la circulation des biens et des personnes par le biais de ses tarifs scandaleux, un trafic maritime plus que réduit, et pour faire bonne mesure des télécommunications à des prix eux aussi scandaleux dès l’ors que l’on cherche à se mettre en liaison avec notre continent sud américain.
Bref, une vrai colonie qui continue à appliquer le principe de l’exclusif instauré par Louis XIV. En d’autres termes, commercer, oui, mais avec seulement la France. Mais ce n’est pas tout car on observe les mêmes restrictions à l’intérieur de la Guyane. Par exemple, nous avons des communes qui n’ont toujours pas accès au téléphone. Oui, en 2004, dans un pays où l’on lance des satellites de communication. En colonie, on n’en n’est pas à une contradiction près.

Il y a une semaine, l’opérateur monopoliste de communications demande aux élus guyanais des fonds pour pouvoir installer le haut débit sur l’ensemble du territoire alors que nombre d’habitants de la Guyane n’ont toujours pas accès au téléphone. Leur logique capitaliste tient pour quantité négligeable ces laissés pour compte du système. Alors, pourquoi faire miroiter le haut débit pour tous quand on sait que cet opérateur n’a que faire de la qualité des liaisons téléphoniques quelles soient analogiques ou numériques. Premièrement, les conditions de réception ne sont pas toujours bonnes surtout pendant la saison des pluies. En ce qui concerne le téléphone portable, le nombre de canaux octroyé est nettement insuffisant c’est ce qui explique que les appels ne passent pas toujours. L’usager, dans ce cas, est basculé sur la messagerie en perdant des unités. Quant à l’opérateur, il empoche quelques euros au passage, c’est ça le « service publique ». Pour l’Internet, le mode analogique ne donne pas entière satisfaction car le débit ne correspond pas souvent aux chiffres annoncés lors des opérations de marketing. De nombreux usagers se plaignent de ne pas pouvoir accéder à leur messagerie tellement le débit est faible. Ce constat est quotidien. Quant au haut débit, la vitesse annoncée n’est, elle, pas aussi au rendez-vous. En revanche, le prix de l’abonnement est en « très haut débit » puisqu’il dépasse de très loin ceux pratiqués en France.

Alors, avant de chercher à « empocher à haut débit », cet opérateur aurait tout intérêt à revoir sa politique tarifaire ainsi que la qualité des produits qu’il propose aux guyanais. Nos élus ont aussi leur part de responsabilité dans cette affaire. Ils doivent (re)faire un état des lieux, mettre en place un schéma directeur cohérent qui permette de donner accès à des communications à des prix acceptables pour tous. Leur rôle, n’est pas de valider la fracture numérique, ce que veut faire passer en force, une fois de plus, le gouvernement français, en utilisant la politique du chantage systématique.

Cette politique consiste à dire que si vous refusez, nous en reparlerons dans vingt ans. A l’heure qu’il est, il vaudrait mieux inverser la vapeur et commencer par un rattrapage à vitesse grand V.





 
 

 

Triste anniversaire…

N’oublions pas… Le 19/04/2000 à 13h45 la colline de Cabassou s’effondrait en entraînant avec elle 10 personnes employés de la Cilama, habitant de la route. 17 ans après n’oublions pas les victimes et...
by rotkoze
0

 
 

Appel à contributions pour soutenir le mouvement

Tous acteurs de la mobilisation! Pou Lagwiyann dékolé lance un appel aux associations, experts et techniciens pour soutenir le mouvement. Dans ce même élan, Pran Konsyans invite la population guyanaise mardi 18 à partir d...
by rotkoze
0

 

 

Jeu-concours Si a té mo

Après des mois d’organisation… c’est avec une grande fierté que j’annonce la victoire d’Isis…13 ans, Ministre du désenclavement. Elle a inventé le ministère qui lui semblait indispensabl...
by rotkoze
0

 
 

Les Tréteaux de Maroni, un festival de la MOBILISATION !

“L’acte de création est un acte de résistance ensemble, résistons afin de permettre à nos imaginaires de s’épanouir! La culture n’est pas une activité de confort, comme on a pu l’entendre, (p...
by rotkoze
0

 
 

Conférence: “Je vote blanc aux présidentielles”

Le collectif GMP organise une conférence-débat mardi 11 avril à 20h au rond-point Adelaïde Tablon sur le thème : Je vote blanc aux présidentielles. Cette conférence sera précédée par la présentation du projet des fin...
by rotkoze
0

 




Aucun Commentaire


Commentez le premier!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook