Advertisement


Société

1 avril 2006

Une justice raciale, raciste, digne héritière du Code Noir

image_defaut
Mots-clés : ,

Notre triste situation de dernière colonie française continentale, nous permet d’assister en direct à des heures indues aux auditions des protagonistes de ce qu’il convient de dénommer «l’affaire OUTREAU ».

Par contre nous n’avons eu qu’un maigre compte-rendu des audiences délocalisées où comparaissaient six hauts dignitaires de l’état français désignés par une expertise indépendante comme co-responsable de la catastrophe de Cabassou du 19 avril 2000.

Nous remarquons que toutes les décisions rendues à ce jour enterrent un peu plus, un hypothétique procès. La mémoire des victimes impose à tous, la tenue d’un véritable débat contradictoire publique sur les responsabilités humaines d’une catastrophe anthropomorphe dixit les experts unanimes.

L’absence de réponse aux nombreuses interrogations des familles des dix victimes recensées six ans après les faits, nous laisse à penser que la justice coloniale française accorde solennellement à ses grands fonctionnaires lors de leur séjour en colonie: Le« permis de tuer ».

Le spectacle pitoyable et lamentable des auditions de la commission d’enquête parlementaire(affaire OUTREAU) pourrait être pathétique si les conséquences des décisions de justice n’étaient pas aussi lourdes pour des citoyens innocentés à posteriori. Les soubresauts de l’institution judiciaire française servent à masquer ses défaillances structurelles sous couvert de la prétendue indépendance des magistrats.

Un magistrat expérimenté nous expliquait récemment que de nombreuses décisions de justice rendues en LAGWIY ANN avaient pour principale motivation: »la volonté de ne pas déplaire aux autorités en place et/ou à leurs sacro-saintes questions de carrière ».

Aveux à peine voilés d’une justice coloniale aux abois, vous vous souvenez de la déportation à fond de cale vers les geôles de Ducos en Martinique, de nos valeureux patriotes GWIYANNÉ. Après plusieurs mois d’emprisonnement pour certains d’entre eux, subrepticement un non-lieu était prononcé en faveur de plus d’une dizaine de personnes incarcérées sur la base d’une imaginaire tentative d’incendie.

Aucune autorité française ne s’est émue d’un tel déni de justice, aucune commission d’enquête parlementaire n’a été crée, aucune réforme de l’institution judiciaire envisagée bien au contraire les magistrats coupables de ses actes barbares ont été gratifiés d’un coup d’accélérateur administratif phénoménal favorisant l’évolution de leur carrière.

Au nom de quoi les mois de privation de liberté injustifiée de la boulangère d’OUTREAU sont-ils considérés comme plus inacceptables que ceux effectués en déportation par un militant anticolonialiste GWIYANÉ?

En LAGWIYANN combien d’affaires OUTREAU? Combien de juges BURGAUD ?

Les réponses aux questions ci dessus sont peut-être incluses dans le constat irrécusable exprimé ci

dessous.

90 % des magistrats sont des français leucodermes (blanc), siége et parquet confondus.

80 % des justiciables sont des GWIYANÉ (mélanodermes).

Plus de 30 % des GWIYANÉ diplômés de l’enseignement supérieur sont des juristes.

L’état français dernier receleur répertorié en Amérique du Sud, profite sans vergogne de l’enrichissement et des avantages consécutifs du crime contre l’humanité constitué par la traite négrière et la mise en esclavage des personnes d’ascendance d’africaine. Ce crime à ce jour reste impuni, sans coupable et sans aucune réparation pour les victimes et leur descendance.

Au SURINAME 100 % des magistrats sont Surinamiens ; Au BRÉSIL 100% des magistrats sont Brésiliens; Au GUYANA 100% des magistrats sont Guyanese ; Au VÉNÉZUÉLA 100 % des magistrats sont Vénézuéliens; En ARGENTINE 100 % des magistrats sont Argentins; Au PÉROU 100 % des magistrats sont Péruviens; En URUGUAY 100 % des magistrats sont Uruguayens,. Au PARAGUAY 100 % des magistrats sont Paraguayens,. En COLOMBIE 100 % des magistrats sont Colombiens,. En BOliVIE 100 % des magistrats sont Boliviens,. Au CHIli 100 % des magistrats sont Chiliens,. En EQUATEUR 100 % des magistrats sont Equatoriens.

Pour mettre un terme à cet APARTHEID judiciaire…

Un seul remède: la décolonisation de LAGWIYANN





 
 

 
une justice aux abois

Une justice coloniale aux abois

Ce samedi 12 janvier 2013, les salons d’honneur de l’hôtel de ville de Cayenne accueillaient  une série de conférences en l’honneur du 40éme anniversaire du Barreau  de Cayenne. En prémices nous avons pu entendre d...
by rotkoze
1

 
 
Cyril ALAVOINE

Cayenne: L’ancien commissaire devant le tribunal

Le commissaire Cyril Alavoine, ancien directeur de cabinet du préfet du Morbihan et ancien directeur départemental de la sécurité publique de Martinique , est soupçonné d’avoir détourné de l’argent, avec tro...
by rotkoze
1

 
 
tribunal cayenne

Communiqué du MDES: TROUBLES PATHOLOGIQUES DE LA JUSTICE EN PAYS DOMINE

Tout travail mérite salaire, cet adage n’est pas vrai en Guyane. Depuis le lundi 17 septembre 2012 les interprètes assermentés du Tribunal de Grande Instance de Cayenne sont en grève, ils ne perçoivent pas leur salaire. ...
by rotkoze
0

 

 
logo_mdes_2010_V2

Communiqué de presse MDES du 20/03/12

Nous prenons acte ce jour de la  CONDAMNATION pour diffamation publique par la justice française du président de la collectivité régionale de la GUYANE Monsieur Rodolphe ALEXANDRE Nous pensons fortement aux populations vul...
by rotkoze
0

 
 
 

Communiqué de presse MDES du 27/02/12

Le MDES informe la population que se tiendra demain mardi 28 février, une audience au Tribunal, l’opposant au Président de Région Rodolphe Alexandre. En effet, le MDES a saisi cette juridiction en citation directe de M. Ro...
by rotkoze
0

 
 
image_defaut

De l’utilité des DOM

Il était une fois un quidam familier des grandes surfaces. Cédant à la tentation, notre quidam dissimula quelques articles qu’il.. .oublia de payer. Interpellé, il dut décliner ses nom et qualité. C’est alors ...
by redaction
0

 




Aucun Commentaire


Commentez le premier!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>