Advertisement


Associations

17 août 2011

Interview association KTP

Étiquettes : , ,

Mardi 19 juillet, Rot Koze reçoit Loïs PINDARD, porte parole de KTP, association Konnèt To Péyi.

RK: Nous entendons de plus en plus souvent parler de votre association, pouvez-vous la présenter à nos lecteurs ?

KTP: KTP est une association de jeunes Guyanais qui a trois grands objectifs: valoriser la Guyane, favoriser les échanges culturels, renforcer la cohésion entre les Guyanais. Elle a été créée en 2008 à Camopi suite à un déplacement.

RK: Comment en êtes-vous arrivé là ? De quel constat êtes-vous partis ?

KTP: L’idée de base était de rapprocher les Guyanais ; d’une part les rapprocher entre eux et d’autre part les rapprocher de leur terre, leur culture, leur Pays. Nous avons constaté que les populations ne vivent pas forcément ensemble : la vie sur le littoral n’est pas la même que la vie à l’intérieur des terres ou le long des fleuves. Du coup, nous essayons de recréer des liens entres ces populations.

RK: N’avez-vous pas peur d’alimenter les discours communautaires sans cesse employés durant les différentes campagnes électorales ?

KTP: Au contraire, l’association est composée de jeunes issus des 4 coins de la Guyane : Saint-Laurent, Maripasoula, Cayenne, Saint-Georges, Matoury, Rémire-Montjoly, Saül, Camopi etc.. C’est d’ailleurs à la suite d’une réflexion entre tous ces jeunes que la décision est venue de créer l’association.

RK: Ces objectifs semblent tout de même très ambitieux pour une si jeune association. Comment se concrétisent vos action, à court, moyen et long terme?

KTP: Tout au long de l’année nous organisons des activités qui rassemblent des jeunes, membres ou non : chanté noël en commune, Ganmèl Kontré… nous participons notamment à des manifestations en collaboration avec d’autres associations: Kontré Botan, Fête de Cayenne, d’ailleurs nous avons tenu un stand à l’anniversaire des 20ans du Ròt Kozé au jardin botanique. Nous avons prévu des ateliers de préparation de bouillon d’awara (du ramassage à la dégustation), des cours de langues Bushinengué, Créole et Kalin’a. De plus nous organisons chaque année notre manifestation phare, un déplacement en commune d’une cinquantaine de jeunes.

RK: Les médias ont bien relayé cette action, notamment la dernière ; n’est-il pas difficile d’organiser un tel événement avec un public que l’on ne connait pas forcément au départ ?

Les jeunes de KTP à Ouanary

KTP: Après être allé à Camopi, Gran Santi, Saül et cette année à Ouanary, nous avons acquis une expérience en matière d’organisation de ce type de déplacement. Bien entendu, nous devons négocier fermement les couts du transport, de l’hébergement, de la restauration et de l’assurance des participants. Cela nous permet de proposer un prix global accessible : 160€ pour 4jours et 3 nuits, prise ne charge depuis Cayenne. On pourrait croire que le fait de ne pas connaitre les participants est une difficulté, cependant nous nous rendons compte chaque année que les rapprochements se font spontanément et enrichissent les débats.

RK: Donc ce déplacement n’avait pas pour seul but de visiter le Pays ?

KTP: Non, comme je vous disais auparavant, KTP a trois grands objectifs et toutes nos actions tendent à atteindre ces derniers. Nous avons organisé des discussions auxquels étaient également conviés les habitants de Ouanary. Nous avons aussi participé à des échanges de musique traditionnelle au son de tambour et des chants. Franck “Comper”, un des participants et conteur de renom, a apporté sa contribution au cours d’une soirée de conte.

RK: Comment percevez-vous la situation de cette commune, très méconnue ?

KTP: Ouanary est très enclavée. Il n’y a pas de route, l’accès n’est possible que par Canot. En cas d’urgence un héliport permet de s’y rendre par les airs. De plus, l’activité principale est agricole et les agriculteurs rencontrent une grosse difficulté à écouler leur production à Saint-Georges à cause de la concurrence brésilienne. La commune ne compte pas de collège donc les enfants quittent Ouanary après le CM2. Cela explique surement le fait que nous n’ayons croisé que très peu d’adolescents. Le premier adjoint au maire nous a expliqué que l’arrêt de la navette maritime entre Cayenne et Ouanary, suite à la construction de la route nationale, est préjudiciable au développement de Ouanary.. La population souhaite au moins la reprise de ces navettes comme solution de désenclavement.

RK: Ce sentiment d’impuissance face au désenclavement est-il le même dans toutes les communes isolées que vous avez visitées ?

KTP: Bien entendu la question du désenclavement est récurrente, nous espérons que KTP contribuera à relayer la voix de ces Guyanais isolés.

RK: Nous vous remercions de cet entretien, avez vous un dernier message à faire passer ?

KTP: Nous tenons à remercier particulièrement Mme Emilie SEBELOUE et sa famille pour l’accueil et la bonne humeur partagés. Ainsi que tous les habitants de Ouanary pour leur hospitalité. KTP est joignable à l’adresse email contact@ktp-guyane.com et sur le site internet www.ktp-guyane.com.





 
 

 

Triste anniversaire…

N’oublions pas… Le 19/04/2000 à 13h45 la colline de Cabassou s’effondrait en entraînant avec elle 10 personnes employés de la Cilama, habitant de la route. 17 ans après n’oublions pas les victimes et...
by rotkoze
0

 
 

Appel à contributions pour soutenir le mouvement

Tous acteurs de la mobilisation! Pou Lagwiyann dékolé lance un appel aux associations, experts et techniciens pour soutenir le mouvement. Dans ce même élan, Pran Konsyans invite la population guyanaise mardi 18 à partir d...
by rotkoze
0

 

 

Jeu-concours Si a té mo

Après des mois d’organisation… c’est avec une grande fierté que j’annonce la victoire d’Isis…13 ans, Ministre du désenclavement. Elle a inventé le ministère qui lui semblait indispensabl...
by rotkoze
0

 
 

Les Tréteaux de Maroni, un festival de la MOBILISATION !

“L’acte de création est un acte de résistance ensemble, résistons afin de permettre à nos imaginaires de s’épanouir! La culture n’est pas une activité de confort, comme on a pu l’entendre, (p...
by rotkoze
0

 
 

Conférence: “Je vote blanc aux présidentielles”

Le collectif GMP organise une conférence-débat mardi 11 avril à 20h au rond-point Adelaïde Tablon sur le thème : Je vote blanc aux présidentielles. Cette conférence sera précédée par la présentation du projet des fin...
by rotkoze
0

 




Aucun Commentaire


Commentez le premier!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook