Advertisement


Politique

27 octobre 2012

Un peuple sans élite est une tapouille créole à la dérive

Étiquettes : , , ,

Peuple sans élite : une tapouille créole à la dérive

Un peuple avec une élite subordonnée est une tapouille créole qui finirait au fond de l’Océan

Ces lignes mettront en garde contre la politique politicienne fondée sur des intérêts particuliers inverses à la Guyane.

Elles dénonceront sans fard les politiciens carriéristes qui se ressouviennent du peuple guyanais lors des échéanciers électoraux.

Elles soulèveront la médiocrité et l’opportunisme caractérisant l’exercice de la politique au pays du colonisateur.

Elles souligneront la dérive absolue des paradigmes et la soumission aux idéaux d’un Etat régalien.

Il va de soi qu’aucune personne, aucun parti politique ne sera mentionné. Chacun se reconnaîtra ou pas. Chacun en tirera sa conclusion personnelle et définira les limites de l’indécence. Chacun ses principes, ses objectifs, ses rêves pour la Guyane.

Une Guyane qui tangue sous la charge d’une force qui accable de malheur son identité bafouée, maltraitée, laissée sans soins et placée sous le signe de la négativité. Elle succombe peu à peu sous le poids d’une Constitution félonne qui agit sur notre terre colonisée, notre identité niée tel un parasite sur un corps humain fragile et malade.

Mesdames, messieurs les politiciens guyanais, n’est-il pas temps de se redresser et de viser la lune ?

Les erreurs sont essentielles à l’accomplissement de la vérité, du savoir… Ce sont les répétitions des mêmes méprises qui sont condamnables. La polémique, les égarements observés et corrigés, la confrontation… donnent l’occasion d’affiner, de rajuster et d’emprunter la voie tracée par la raison du temps courant. Ne déchiffrez-vous pas les signes du temps où l’anesthésie des mémoires est révolue ? Arrêtez les discours aux tournures obséquieuses, rapporteuses d’une vérité affolante expérimentée au quotidien par le citoyen. Fini les discours-programmes aux tonalités calquées sur les déclarations stéréotypées versées dans la fabulation sulfureuse. Fini les lapalissades convoquées par des personnes qui se bouchent les oreilles lorsqu’ils les tiennent. Aujourd’hui, les masques s’effritent, les compromis et les reniements apparaissent comme une étoile sous un ciel dégagé. Le peuple guyanais prend progressivement conscience et constate les volte-face et les égarements à répétition… Et, il est las.

Nous remarquons que les intérêts supérieurs de la Guyane sont minorés sinon carrément combattus. Prenez garde, notre génération assimile les leçons de l’histoire comme aucune génération guyanaise ne l’a fait.[…]

Patricia Triplet

La suite de cet article est dans le journal Ròt Kozé n°183 téléchargeable ci-dessous :

Votre journal pour 1.30€





 
 

 

Le RK217 est sorti !

Cliquez sur le lien suivant pour parcourir les pages de votre journal: https://www.yumpu.com/fr/document/read/63569328/rot-koze-n217    
by redaction
0

 
 
by redaction
0

 

 

Triste anniversaire…

N’oublions pas… Le 19/04/2000 à 13h45 la colline de Cabassou s’effondrait en entraînant avec elle 10 personnes employés de la Cilama, habitant de la route. 17 ans après n’oublions pas les victimes et...
by rotkoze
0

 
 

Appel à contributions pour soutenir le mouvement

Tous acteurs de la mobilisation! Pou Lagwiyann dékolé lance un appel aux associations, experts et techniciens pour soutenir le mouvement. Dans ce même élan, Pran Konsyans invite la population guyanaise mardi 18 à partir d...
by rotkoze
0

 
 

Jeu-concours Si a té mo

Après des mois d’organisation… c’est avec une grande fierté que j’annonce la victoire d’Isis…13 ans, Ministre du désenclavement. Elle a inventé le ministère qui lui semblait indispensabl...
by rotkoze
0

 




Aucun Commentaire


Commentez le premier!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook