Advertisement


Associations

5 novembre 2012

Conférence: Ki lekol pou timoun Lagwiyann?

Étiquettes : ,

Suite au terrible constat de l’école en Guyane (voir l’article Ki lékòl pou nou timoun? tiré de Ròt Kozé n°183) Une conférence se tenait le jeudi 25 Octobre à l’UTG, organisée par l’Association
guyanaise d’édition et le STEG-UTG pour présenter leur livret.

Pour ceux qui n’y auraient pas assisté, Ròt Kozé propose un compte-rendu succinct de l’événement fait par un contributeur :

Diffusion du clip de Francis  Nugent: Raggatab’

1er constat: modèle républicain en échec en France et encore plus en Guyane où elle n’est pas adaptée .
Les raisons avancées de l’échec:  la démographie importante de la Guyane. Faux problème la Guyane est plutôt sous peuplé.
« L’école est le lieu de la cristallisation des problèmes, mais aussi le lieu de l’expérimentation des possibles »

Intervention de Keita Stephenson

Nov 96: Manifestation des lycéens pour l’obtention d’un rectorat
problème de mobilisation et de solidarité /parents/enfants lors de ses évènements: le peuple guyanais sait il se mobiliser ?
Grande illusion: Les enfants ne s’approprient pas leur environnement.
Nécessité de produire notre réalité en Guyane, elle est produite actuellement  par l’extérieur pour l’extérieur.

Intervention d’Antoine Karam

Importance de l’apprentissage de l’histoire de la Guyane de la maternelle à la fac
Importance de la formation d’enseignants guyanais mieux à même de transmettre l’histoire de la Guyane et à adapter le programme au contexte guyanais
Intervention d’élie stephenson
Démission de la classe politique guyanaise: il faut que le peuple guyanais se prenne en charge lui même. Quitter l’attentisme et que la société civile s’assume d’elle même.
« L’élu est prisionner de l’électeur et du pouvoir politique français »
Enseignement: transmission d’un savoir, éducation : formation d’un individu.
Nécessité d’une pression constante de la société civile.
« Ce n’est pas parce qu’on est nombreux qu’on est plus efficace » « C’est la qualité des personnes qui est importante »
Explorer de nouvelles voies, ne plus passer la main aux élus: si une idée nait, l’accomplir sans l’aide des élus.
« L’état français ne donne jamais (l’indépendance) (…) cela s’arrache » .

Intervention d’une conférencière:

Problème de la vocation des enseignants et notamment des Guyanais. Trop de profs venant de France

Intervention

Manque de cohérence de l’équipe pédagogique pour un enseignement pour la Guyane « Faire Guyane »
Témoignage d’une enseignante retraitée: se battre pour
Présence de support « guyanais » mais non utilisé par les enseignants car peu concernés par la vision guyanaise de leur contexte.

Intervention d’une enseignante:

Evaluation nationale non adaptée au contexte guyanais
Intervention d’un élu du MDES:
Education pb majeur de la société, la société civile importante, mais utilisation de la politique à bon escient aussi

Intervention de Benoit Béchet:

Importance de la démarche révolutionnaire, la voie politique a échoué, la société civile doit s’assumer et s’opposer au pouvoir politique qui va à l’encontre de ses intérêts.
« Oroyo » : « l’humilité »
« Briga » nécessité de faire front commun et de se battre pour tout le monde par tout le monde.  Arrêter de parler et passer à l’action. Se mettre dans la rue.

Mot de la fin:

Les élèves s’ennuient, perte de l’intérêt de l’enseignement.
Quelle école pour la Guyane ? Une école qui ait  du sens, celui  des réalités guyanaises

Nous vous invitons à réagir à cette contribution afin que le débat se poursuive.





 
 

 

Appel à contributions pour soutenir le mouvement

Tous acteurs de la mobilisation! Pou Lagwiyann dékolé lance un appel aux associations, experts et techniciens pour soutenir le mouvement. Dans ce même élan, Pran Konsyans invite la population guyanaise mardi 18 à partir d...
by rotkoze
0

 
 

Les enjeux d’un préalable pétrolier : quel avenir pour les formations universitaires en Guyane

Le vendredi 15/03/13 sur le campus de Troubiran, l’association Zanmi  Rot Kozé (ZRK) a organisé en collaboration avec des professeurs de la Licence biologie biochimie(LBB)  une conférence sur « Les enjeux d’un préal...
by rotkoze
0

 
 

Drogue et Alcool en Guyane

Débat Public Scénette – Danse – Slam Jeudi 25 Octobre à 17h30 à la maison de quartier de la Culture SAINT-LAURENT Renseignements au 0694 21 57 32 et 0694 45 65 55 Venez nombreux ! Nous sommes tous concernés ! m...
by rotkoze
0

 

 

Ki lékol pou timoun lagwiyann ?

A l’occasion de la sortie de notre nouveau livret, l’Association guyanaise d’édition et le STEG-UTG vous invitent à venir nombreux : Conférence-débat : Quelle école pour les enfants de Guyane ? Jeudi 25 o...
by rotkoze
0

 
 

Violences faites aux femmes : La Guyane bat le record

On ne peut rester insensible face à cette question dans une région ou la précarité fragilise déjà les familles et où les femmes subissent les comportements sexistes des hommes jeunes et moins jeunes. Malheureusement ces...
by rotkoze
0

 
 

EDDY HARDJOPAWIRO nous a quitté

EDDY HARDJOPAWIRO est un militant exemplaire, nous apprenons avec une  grande tristesse son décès  soudain, après une longue maladie. Nous retiendrons de lui son enthousiasme à la tâche et la pluralité de  ses compéte...
by rotkoze
1

 




Un Commentaire


  1. LEVY Pascale

    Le système dans le cadre de textes fondateurs prévoyant large cadre d’adaptation, demande à être utilisé dans toute la largeur de ses capacités.
    Des enseignants formés, des enseignants spécialisés ayant accès à des données scientifiquement établies, des partenaires, tous se sentant concernés par l’importance pour les élèves de quitter l’ignorance des réalités du monde qui les entoure. L’importance pour les élèves de maîtriser leur parcours dans un monde ou quelque soit la voie choisie, les compétences sont nécessaires.
    Encore faudrait il que ce soit vrai! Rattacher aux mots l’importance de leur sens et liberté égalité et fraternité explosent.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook