Advertisement


International

29 mars 2013

L’intervention française au Mali

Mali a été une ancienne colonie française. Dénommé à l’époque le Soudan français, il faisait parti de l’AOF (Afrique Occidentale Française) qui était composée à sa création en juin 1895 de la Cote d’Ivoire, du Sénégal, du Soudan français et de la Guinée française (Guinée-Conakry).

Cette fédération coloniale française a perduré jusqu’en septembre 1958, le mali accède à la souveraineté en septembre 1960. Cette région est toujours restée sous influence française malgré l’accès à l’indépendance politique.

L’opération serval lancée le 11 janvier 2013 par le gouvernement français n’est aucunement une opération humanitaire visant à restaurer la démocratie et les droits de l’homme au mali mais bien une opération de prédation afin de préserver ses intérêts et sauvegarder son hégémonie dans la région.
Par ailleurs, il ne faut en aucun cas légitimer les actes de barbarie orchestrés par des groupes armés animés par quelque soit la motivation : religieuse, politique, ou ethnique.

Cependant qu’un état intervienne seul, de surcroît une ancienne puissante coloniale, dans les affaires internes d’un pays souverain sous le prétexte fallacieux d’accord de coopération militaire passé entre états montre bien le caractère vertical  de la décision française.
Alors que, Dioncounda Traoré arrive au pouvoir au Mali à la suite d’un obscur coup d’état réalisé le 22 mars 2012 bien que  les élections libres aient été planifiées pour la fin avril et que le président sortant, Amadou Toumani Touré ne se représentait pas.

Pourtant la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est empressée d’officialiser ce gouvernement illicite. Le président de la CEDEAO n’est autre qu’Alassane Ouattara, un homme lige de la France que cette dernière a mis au pouvoir  le 06 mai 2011 en Cote d’Ivoire.

[…]

LIDY

La suite de cet article est disponible dans le journal Ròt Kozé n°185 téléchargeable ci-dessous :

Votre journal pour 1.30€





 
 

 

Quand la culture résonne au son de la mobilisation

Belle action citoyenne en perspective. Dimanche 30 Avril 2017, 10 communes sur 22, se sont organisées pour faire résonner les différents tambours guyanais AFIN DE MAINTENIR LA FLAMME DE LA MARCHE DU 28 MARS 2017 DANS NOS C...
by rotkoze
0

 
 

Le FOSPA nous invite à suivre l’appel de la forêt…

Le 8ème Forum Social Pan-amazonien se déroule en ce moment et ce jusqu’au 1er mai 2017, dans la ville amazonienne de Tarapoto située dans la région de San Martín au Pérou. L’Amazonie forme un territoire inédit de...
by rotkoze
0

 

 

Le 28 Mars et après?

Le secrétaire général du MDES s’exprime…
by rotkoze
0

 




Aucun Commentaire


Commentez le premier!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook